Construite en près de 40 ans par Armand de Gontaut Biron, évêque de Sarlat et seigneur d’Issigeac, l’église est un bel ensemble d’architecture gothique finissant, rare en Périgord.

Le clocher octogonal rompt avec l’architecture des 15ème et 16ème siècles rappelant l’art roman.

Elle comprend 21 éléments classés et référencés aux Archives Départementales de Périgueux.

Ce bien commun, rattaché aux biens de la commune depuis la loi de 1905, nous nous devons de le protéger.

Un patrimoine en péril

La commune d’Issigeac, soutenue financièrement par le Département, la Région, a lancé en 2003 une opération de consolidation et de restauration au niveau de ses murs. De nombreux désordres achitecturaux ont même obligés la fermeture du site. L’aide Sud très touchée suite à l’ablation des contreforts et le creusement en souterrain par une source menacait de s’écrouler.
Un vaste projet de restauration a permis de réhabiliter la toiture, la nef centrale, le côté latéral Sud.
Le côté latéral Nord n’a pa pu faire l’objet de ce lot de rénovation pour cause de coût.

La sacristie a été recemment rénover sur les fonds propres de la commune.

Reste à protéger et à sauvegarder le mobilier, les objets et reliques appartenant au Diocèse ou à la Ville.

Une négociation permanente

L’association ne peut être que force de proposition : rien ne se fait sans la consultation des partenaires, à savoir :

  • la commune, le propriétaire de l’édifice,
  • la paroisse qui en a l’usage, sous l’égide du Diocèse de Périgeux
  • la DRAC (Direction des Affaire Culturelle) de la Région Nouvelle Aquitaine – garant de la sauvegarde du mobilier classé et de tout autre modification.
Fermer le menu